Le logo du Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg Administration de la gestion de l'eau / Luxembourg
  Recherche
 x Recherche avancée
  Accueil | Nouveautés | Liens | Vos réactions | Contact Aide | Index | A propos du site
      ImprimerEnvoyer à

> Accueil > Eaux potables > Surveillance

Surveillance

Vers le niveau supérieur

La denrée alimentaire la plus surveillée.

L’eau potable doit répondre à des normes très strictes, fixées par le règlement grand-ducal du 7 octobre 2002 relatif à la qualité des eaux destinées à la consommation humaine, basé sur une directive européenne. En effet, l’eau distribuée doit être parfaitement propre et saine et doit répondre à des critères en ce qui concerne le goût, l’odeur et l’aspect.

La commune contrôle la qualité de l’eau distribuée à ses habitants, même si elle est approvisionnée par un syndicat d’eau potable. En plus de ce contrôle communal, l’Administration de la Gestion de l’Eau effectue des contrôles complémentaires dans les réseaux de distribution communaux. D’autant plus, l’eau provenant du SEBES est mensuellement contrôlée par le Laboratoire de l’Eau et de l’Environnement.

Les eaux souterraines sont sollicités par des activités agricoles, communales mais aussi privés (cité jardinières,… ). Certaines sources, exploitées comme eau potable, font partie du réseau de surveillance pesticide.

L’exploitation de l’eau potable

L’article 7 du règlement en question impose que l’eau destiné à la consommation humaine doit être acheminée selon les règles de l’art, du point de captage (source, forage ou de son lieu de traitement) jusqu’au consommateur. La plupart des installations de captage du Luxembourg datent du début du siècle dernier et se trouvent dans un état vétuste de telle sorte qu’elles ne peuvent plus répondre aux normes et aux critères actuellement applicables en la matière. Afin de garantir une alimentation en eau potable fiable, les ouvrages de captages nécessitent une surveillance adéquate et un entretien régulier.

Un contrôle supplémentaire des captages de source est effectué lors de la campagne de jaugeage des sources. Différents paramètres (débit de la source, température et conductivité de l’eau captée) font partie de ce programme et des échantillons complémentaires sont prélevés. Si une non-conformité est remarquée durant ces campagnes, l’administration en informe les autorités concernées.

L'article 14 du règlement précité prévoit l'élaboration d'un dossier technique établissant un état des lieux des infrastructures d'approvisionnement en eau potable, ainsi qu'une analyse des risques.

Sous rubriques SOUS-RUBRIQUES


Haut de page

Copyright © Administration de la gestion de l'eau   Aspects légaux | Contact