Le logo du Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg Administration de la gestion de l'eau / Luxembourg
  Recherche
 x Recherche avancée
  Accueil | Nouveautés | Liens | Vos réactions | Contact Aide | Index | A propos du site
      ImprimerEnvoyer à

> Accueil > Eaux usées et pluviales > Assainissement

Assainissement

Vers le niveau supérieur

Raccordement, collecte et transport des eaux usées

En 2004, 99% de la population du Luxembourg est raccordée à un réseau d’égouttage. On distingue deux types de réseau d’égouttage, à savoir :

  • un réseau de canalisation séparatif
  • un réseau de canalisation mixte

La majeure partie de la population est raccordée à un réseau de canalisation d’eaux mixtes.

En ce qui concerne le taux de raccordement à une station d’épuration biologique, on estime qu’au Luxembourg 95% des personnes sont accordées à une station d’épuration communale.

A côté des eaux usées proprement dites, des eaux claires parasites peuvent pénétrer dans le réseau des canalisations mixtes. Ce sont des eaux non polluées qui diluent les eaux usées et par la suite diminuent la capacité hydraulique du réseau et des stations d’épuration.

Les eaux claires parasites désignent par exemple des eaux souterraines qui pénètrent dans une canalisation qui n’est plus étanche ou par exemple un trop-plein d’une fontaine raccordée à la canalisation. Les eaux pluviales ne sont cependant pas considérées comme eaux claires parasites.

Ouvrages de décharge des eaux pluviales des réseaux de canalisation mixtes

  • déversoir d’orage
  • bassin d’orage

Eaux usees

Stations d’épurations collectives

A ce jour le Luxembourg dispose de 279 stations d’épuration communales.

Parmi ces installations 171 stations du type mécanique, d’une faible capacité (100, 200 équivalents-habitants) et ont été construites il y a plus de 30 années. Toujours est-il que la charge polluante totale raccordée à ces installations de faible rendement épuratoire représente quelque 35.638 équivalents-habitants.

La majeure part de la charge polluante soit, 95%, est raccordée à des stations d'épuration biologiques dont le nombre s'élève à 109 unités avec une capacité de traitement installée totale de 978.790 équivalents-habitants. Ces stations d’épuration fonctionnent suivants différents procédés d’épuration en fonction de leur grandeur et de la charge polluante raccordée.

Eaux usees

Sous rubriques SOUS-RUBRIQUES


Haut de page

Copyright © Administration de la gestion de l'eau   Aspects légaux | Contact